30/04/2012

ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES 2012 : BALLE AU CENTRE

 élections présidentielles,2012,second tour,fn,front national,extrême droite,ump,union pour un mouvement populaire,nicolas sarkozy,centre,françois hollande,ps,parti socialiste,modem,mouvement démocrate,françois bayrou,presse,arbitreélections présidentielles,2012,second tour,fn,front national,extrême droite,ump,union pour un mouvement populaire,nicolas sarkozy,centre,françois hollande,ps,parti socialiste,modem,mouvement démocrate,françois bayrou,presse,arbitre

 

élections présidentielles,2012,second tour,fn,front national,extrême droite,ump,union pour un mouvement populaire,nicolas sarkozy,centre,françois hollande,ps,parti socialiste,modem,mouvement démocrate,françois bayrou,presse,arbitreélections présidentielles,2012,second tour,fn,front national,extrême droite,ump,union pour un mouvement populaire,nicolas sarkozy,centre,françois hollande,ps,parti socialiste,modem,mouvement démocrate,françois bayrou,presse,arbitreLa presse s’enflamme à propos du Front national : « Les électeurs de Le Pen en arbitres » titre Ouest-France, « Le FN mène la danse du bal aux prétendants » surenchérit Le Midi Libre, « Un duel arbitré par le FN » assène Le Journal du Centre, « Les très convoités électeurs du FN » résume La Croix. « Nicolas Sarkozy et François Hollande veulent convaincre les électeurs du FN » lit-on également sur Clicanoo. [1] Ainsi, selon François Hollande, « le vote FN est avant tout une colère sociale » [2], tandis que le vote pour l’extrême droite n’est « pas répréhensible » pour Nicolas Sarkozy, jugeant Marine Le Pen « compatible avec la République ». [3] Le candidat de l’UMP déclare en outre que « Le vote Front national n’est pas d’extrême droite » [4], alors qu’il considérait récemment « que ce vote est une impasse » [5] et que son Premier ministre, François Fillon, estime que « Les valeurs du FN et de l’UMP sont incompatibles ». [6] Comment ne pas s’étonner d’une telle cacophonie ? En effet, tout ce que l’on peut dire en réalité à propos de l’extrême droite, c’est qu’elle a perdu ! D’ailleurs, ce ne sont pas les électeurs frontistes qui détiennent la clé de cette élection présidentielle mais encore et toujours ceux du Centre, donc du MoDem, même si François Bayrou n’a pas réédité son score de 2007. En cas de doute, faites le calcul des voix : UMP + FN, respectivement 27,18 % et 17,90, soit un total de 45,08 %. Pour obtenir plus de 50 %, les voix centristes (9,13 %) sont donc indispensables à l'actuel locataire de l'Elysée pour être reconduit dans ses fonctions. [7] 

élections présidentielles,2012,second tour,fn,front national,extrême droite,ump,union pour un mouvement populaire,nicolas sarkozy,centre,françois hollande,ps,parti socialiste,modem,mouvement démocrate,françois bayrou,presse,arbitre

http://politique.blogs.ouest-france.fr/album/chaunu-president/3223867899.2.html


 

[1] « Nicolas Sarkozy et François Hollande veulent convaincre les électeurs du FN » in Clicanoo.re avec AFP, mercredi 24 avril 2012.

http://www.clicanoo.re/321981-nicolas-sarkozy-et-francois-hollande-veulent-convaincre-les-electeurs-du-fn.html

 

[2] Laure Bretton, « Hollande : "le vote FN est avant tout une colère sociale" » in Libération, 23 avril 2012.

http://www.liberation.fr/politiques/2012/04/23/le-vote-fn-est-avant-tout-une-colere-sociale_813894

 

[3] Laure Equy, « Sarkozy juge Le Pen "compatible avec la République" » in Libération, 24 avril 2012

http://www.liberation.fr/politiques/2012/04/24/a-longjume...

 

V.V., « Sarkozy : le vote pour le FN n’est pas "répréhensible" » in le JDD avec AFP, mardi 24 avril 2012.

[4] « 2012 - Le vote Front national n’est pas d’extrême droite - Sarkozy » in Les Echos avec Reuters, 26 avril 2012.

http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/...

 

[5] Hervé Favre, « Nicolas Sarkozy : Aux Français tentés par les extrêmes, je dis que ce vote est une impasse » in La Voix du Nord, mercredi 18 avril 2012.

http://www.lavoixdunord.fr/Election-presidentielle-2012/2012/04/18/article_aux-francais-tentes-par-les-extremes-je.shtml

 

[6] « 2012 – Les valeurs du FN et de l’UMP sont incompatibles, dit Fillon » in Les Echos avec Reuters, 26 avril 2012.

http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/...

 

[7] « Les électeurs de Bayrou préfèrent Hollande’ selon un sondage Harris Interactive » in Le Monde avec Reuters, 27 avril 2012.

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/articl...

24/04/2012

ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES : DE BLANCS MOUTONS ?

elections présidentielles,2012,fn,front national,marine le pen,extrême droite,abstention,vote,racisme,moutons« Non, y a quand même moins d'étrangers que de racistes en France », ironisait Coluche en 1974 dans un sketch intitulé « C’est l’histoire d’un mec… » [1] Las, les résultats du premier tour des élections présidentielles lui donnent raison avec un Front national à presque 18 % alors que le nombre d’étrangers résidants en France métropolitaine représentent moins de 6 % de la population. [2] De son côté, le général de Gaulle considérait de manière lapidaire que « Les Français sont des veaux. La France entière est un pays de veaux » (Jean Raymond Tournoux, La Tragédie du Général, Plon, 1967). Des propos, hélas, visionnaires au vu de l’abstention (proche de 20 %) à un rendez-vous politique majeur. [3] Faut-il en conclure que ces Français sont de blancs moutons qui bêlent sans cesse d’inquiétude mais suivent le troupeau et se laissent docilement tondre au final ?  

elections présidentielles,2012,fn,front national,marine le pen,extrême droite,abstention,vote,racisme,moutons

 Dessin d’Alex, Le Courrier picard, dimanche 22 avril 2012.

 


[1] Coluche, « C’est l’histoire d’un mec… »

http://www.youtube.com/watch?v=iOKFiGyAmMQ

 

[2] Corinne Régnard, « La population étrangère résidant en France » in Infos migrations n°10, octobre 2009.

http://www.immigration.gouv.fr/IMG/pdf/IM10popetrangere06.pdf

 

[3] « Élections présidentielles 2012 : le taux d’abstention est en hausse » in Weka.fr, 23 avril 2012.

http://www.weka.fr/actualite/collectivites-territoriales-...

 

Grégoire Fleurot, « Présidentielle : l’abstention est-elle de droite ou de gauche ? » in Slate.fr, 22 avril 2012.

http://www.slate.fr/france/53751/abstention-droite-gauche 

12/04/2012

FESSENHEIM. ELLE EST OÙ LA PLAGE ?

france,nucléaire,ump,union pour un mouvement populaire,nicolas sarkozy,fessenheim,centrale,catastrophe,élections présidentielles,2012

Parfois, il se prend pour Bigard. Dans ses meetings de campagne, que ce soit à Elancourt le 28 mars, à Saint-Raphaël le 7 avril, ou ailleurs encore, Sarkozy adore interpréter le même petit sketch sur la centrale nucléaire de Fessenheim. Il commence par rappeler que c’est un tsunami qui a provoqué les « problèmes » de Fukushima, et aussitôt après : « M. Hollande en tire la conclusion de fermer immédiatement le réacteur de Fessenheim. » Surjouant l’étonné : « Je me suis dit : "J’ai un trou dans ma géographie", alors je me précipite sur une carte : Fessenheim… Alsace ! Elle est où, la plage ? » Hilare, il enchaîne avec un « Et ça veut gouverner la France ! ». Morts de rire, les militants UMP applaudissent. Ce méprisant et désinvolte usage du « ça » pour désigner Hollande, quel talent !

Mais il y a un petit problème. Le comique Sarkozy n’a pas potassé ses dossiers. En plus d’être la plus vétuste de France, et d’avoir une cuve couverte de microfissures, la centrale de Fessenheim présente une double particularité. Elle est située sur une zone sismique, ce qui a entraîné, en juillet dernier, juste après Fukushima, un rapport de l’Autorité de sûreté nucléaire demandant qu’elle soit « mise à niveau sur le risque sismique ». Et elle est également située juste à côté du Grand Canal d’Alsace… mais 15 mètres en dessous ! Ce qui, note le physicien nucléaire Raymond Sené, mandaté par le conseil régional d’alsace, entraîne un « risque d’inondation bien réel ». Là encore, c’est après Fukushima que l’ASN a demandé d’urgence à ce que « soient examinées les conséquences de la rupture des digues du Grand Canal d’Alsace ». Mais, de tout cela, Sarkozy n’a visiblement jamais entendu parler. Et ça veut continuer à gouverner la France !

J.-L. P.

Source : Le Canard enchaîné n°4772 du 11 avril 2012.

http://www.lecanardenchaine.fr/une4772.html 

france,nucléaire,ump,union pour un mouvement populaire,nicolas sarkozy,fessenheim,centrale,catastrophe,élections présidentielles,2012

Perrico, « Le nucléaire en France : no problem ? » in Paperblog.fr, 15 mars 2011.

http://www.paperblog.fr/4264521/le-nucleaire-en-france-no-probleme/