01/03/2015

LA VIOLENCE DE L’ADULTÈRE

Cocu.jpgDes associations familiales catholiques attaquent en justice un site de rencontres extraconjugales¹ alors que l’infidélité est une réalité largement répandue dans notre société : plus d'un homme sur deux (55 %) et près d'une femme sur trois (32 %) admettent avoir été infidèles, un comportement en très nette progression depuis les années 1970, selon une enquête en ligne de l'Ifop réalisée l’an dernier.² Si cette étude démontre que l’adultère est désormais banalisé, voire encouragé, au point de devenir un objet de consommation, elle fait l’impasse sur la souffrance engendrée par cette trahison conjugale.³ C’est une violence dont personne ne parle, que personne ne veut voir, ni entendre, d’autant qu’elle porte atteinte à notre réputation libertine internationale qu’illustrent à merveille nos élites.* Ce sont les aléas de la vie, dit-on avec fatalisme, et la victime est promptement invitée à tourner la page et voguer à son tour vers d’autres aventures. En dépit de cette injonction à l’oubli, les conséquences de la tromperie sont pourtant dévastatrices tant sur le plan moral (la perte de confiance en soi par exemple) que financier (notamment la paupérisation liée à la séparation). Je vis cette cruelle désillusion depuis un an maintenant et, malgré la rupture, la douleur et l’incompréhension demeurent encore aujourd’hui aussi vivaces… tout comme la solitude, parole de cocu.

 

¹ Agnès Chareton, « Les AFC attaquent en justice le site de rencontres extraconjugales Gleeden » in La Vie, 18 février 2015.

http://www.lavie.fr/actualite/societe/les-afc-attaquent-e...

² « Sondage sur l’infidélité : un homme sur deux, une femme sur trois y ont succombé » in RTL avec AFP, 21 janvier 2014.

http://www.rtl.fr/actu/sondage-sur-l-infidelite-un-homme-...

³ Nicolas Basse, « Infidélité : faut-il avouer, ou pas ? » in Madame Figaro, 26 février 2015.

http://madame.lefigaro.fr/bien-etre/infidelite-faut-il-av...

* « Sexe, politique et libido », dossier de Doctissimo.

http://www.doctissimo.fr/html/sexualite/dossiers/politiqu...

HEUREUX LES PAUVRES D’ESPRIT…

antisémitisme cimetière.jpg

Suite aux attentats qui ont ensanglanté la France au mois de janvier, puis le Danemark en février, force est de constater la résurgence de l’hydre malfaisante qu’est l’antisémitisme. Autrefois l’apanage des chrétiens avec un antijudaïsme cultuel, longtemps chasse gardée de l’extrême droite, de l’Action française au Front national (comme en témoignent les récentes poursuites judiciaires engagées contre un candidat du FN Aveyron pour des propos antisémites1 publiés sur sa page Facebook), le mal est désormais propagé dans notre pays par des musulmans, qui prennent souvent prétexte du conflit israélo-palestinien pour déverser leur fiel, légitimer leur violence et justifier l’injustifiable. Est-ce un mauvais remake de la sanglante tragédie de Caïn et Abel ? Confondant délibérément antisémitisme et antisionisme, ces croyants sans la connaissance2 oublient que l’islam doit beaucoup au judaïsme3 : outre le fait que juifs et musulmans partagent le même principe d’unicité divine (tawhîd), Mahomet lui-même a non seulement adopté des pratiques hébraïques telles les ablutions, la circoncision ou l’interdit alimentaire du porc, mais a aussi épousé une juive, Safiyya, que la tradition musulmane considère comme la mère des croyants. Enfin, en insultant les juifs, ces pauvres d’esprit s’insultent eux-mêmes ! Juifs et musulmans sont, en effet, cousins puisque descendants d’Isaac et d’Ismaël, fils d’Abraham (Ibrahim).4 Pis, ces colporteurs de haine font fi des prescriptions du Coran, qui recommande pourtant aux croyants « que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injuste. […] Pardonne-leur donc et oublie. Car Allah aime les bienfaisants » (sourate V, versets 8 et 13). Bien évidemment, les esprits malades ne changeront pas d’obsession. Reste pour les autres qu’il n’est de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, de pire ignorant que celui qui ne veut pas savoir et se laisse enfermer dans ses préjugés.5

Armée synagogue.JPG

1 Charles Leduc, « Propos antisémites : le candidat du FN Aveyron placé en garde à vue » in Centre Presse Aveyron, 21 février 2015.

http://www.centrepresseaveyron.fr/2015/02/20/propos-antis...

2 Alexandre Devecchio, « Abdennour Bidar : "la pauvreté spirituelle d’un certain islam confine à l’indigence" » in Le Figaro, 20 février 2015.

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/02/20/31003-20150...

3 Catherine Golliau, « Tareq Oubrou : "Les juifs ont apporté beaucoup à la culture arabo-musulmane" » in Le Point, 15 février 2015.

http://www.lepoint.fr/societe/tareq-oubrou-les-juifs-ont-...

4 Marie Lemonnier, « Juifs et musulmans : des ennemis si intimes » in Le Nouvel Observateur, 10 octobre 2013.

http://tempsreel.nouvelobs.com/le-dossier-de-l-obs/201310...

5 Emmanuelle Boillot, « Mosquée de Béziers : "Djihad, c’est l’effort contre soi pour plaire à Dieu" » in Midi Libre, 22 février 2015.

http://www.midilibre.fr/2015/02/22/djihad-c-est-l-effort-...

CONFUSION POLICIÈRE

 police municipale, police nationale, Romans, patrouille

Source : France Bleu Drôme Ardèche.

Effrayés par les récents attentats et inquiets pour leur avenir, les Français sont d’humeur répressive. En effet, les sondages se suivent et se ressemblent : une majorité des sondés se déclare favorable à l’armement des policiers municipaux. Cependant, il est vraisemblable qu’à la question « Faites-vous une différence entre la police nationale et la police municipale ? », le "non" l’emporterait largement alors qu’en dépit de leur homonymie, un gardien de police municipale n’est pas un gardien de la paix (il a même moins de pouvoirs qu’un garde champêtre !) ; il suffit d’ouvrir le code de procédure pénale pour s’en convaincre. D’où cette interrogation : à qui profite cette confusion ? Aux agents municipaux, qui, faute d’identité propre, réclament les avantages des fonctionnaires de la police nationale sans les contraintes (d’où le nombre croissant dans leurs rangs de retraités de la gendarmerie), ou aux maires, patrons des polices municipales, qui en font la vitrine de leur action politique, ou à l’Etat puisque ces employés communaux ne lui coûtent rien ?

police municipale, nice, revue, Christian Estrosi

Source : Nice-Matin.