09/10/2014

DISCOUNT SALARIAL

Alors que le gouvernement de Manuel Valls prépare une nouvelle offensive contre les chômeurs et les salariés, voici un exemple édifiant du discount salarial que l’Etat promeut. 

 

La sécurité nationale payée au smic 

 

C’est une offre d’emploi terriblement alléchante que les étudiants de Sciences-Po ont pu découvrir sur le site « Sciences Po Avenir ». Le secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN). C’est-à-dire les services du Premier ministre, comme le précise l’annonce. Ajoutant même, pour le frisson : « en liaison étroite avec la présidence de la République ». 

Pour occuper ce premier poste – huit mois de CDD avec bureau aux Invalides –, le candidat doit posséder un master en relations internationales, sciences politiques ou sécurité et défense. Il doit aussi exceller en anglais, avoir de « très bonnes connaissances » des institutions européennes et de l’Otan, comprendre les « dynamiques institutionnelles françaises », avoir « d’excellentes capacités rédactionnelles, d’analyse et de synthèse », un bel esprit d’initiative, le sens de l’autonomie et de l’organisation, la capacité de travailler en réseau et au sein d’une équipe, être ponctuel et d’« une grande rigueur ». 

Sous le contrôle des chargés de mission, l’heureux vacataire aura pour tâche de « renforcer le pôle questions stratégiques », de rédiger des notes de synthèse sur l’Otan et l’Union européenne, de suivre et d’analyser la « situation politico-sécuritaire en Europe de l’Ouest », de « contribuer aux travaux ministériels » et de « participer au travail sur la défense antimissile balistique et les trafics d’armes ». Rien que ça. 

Salaire de ce spécialiste : 1 300 euros par mois. Le smic d’un terrassier qui débute dans le béton. 

Le destin du jeune au service de la France est passé de « mourir pour la patrie » à « trimer pour elle », mais l’essentiel est préservé : le sens du sacrifice.

 

Source : Le Canard enchaîné n°4901 du mercredi 1er octobre 2014, page 5.

 

1 300 euros pour un bac+5, soit le salaire d’une femme de chambre au Royal Monceau, palace parisien, propriété d’un fonds souverain qatari. 

manuel valls,premier ministre,sécurité,salaire,discount salarial,fonction publique

10/09/2013

SÉCURITÉ : VALLS À MI-TEMPS

manuel valls,sécurité,alain bauer,nicolas sarkozy

Alain Bauer et Manuel Valls (photos Reuters).

http://lelab.europe1.fr/t/alain-bauer-ancien-conseiller-securite-de-nicolas-sarkozy-relit-les-discours-de-manuel-valls-5047

 

Selon un sondage Ifop pour Le Journal du Dimanche (18 août 2013), 61% des Français se déclarent satisfaits de l'action de Manuel Valls en tant que ministre de l’Intérieur, loin devant les autres membres du gouvernement. Au-delà de l’agitation politicienne et de la posture de matador de l’actuel locataire de la place Beauvau, quelles sont les véritables ambitions de Manuel Valls en matière de sécurité ? Elles sont résumées dans son livre intitulé « Sécurité. La gauche peut tout changer » : « la nouvelle gouvernance de la sécurité sera fondée sur un Etat qui délèguera aux collectivités et au secteur privé quelques-unes de ses missions régaliennes » (pages 87-88). Bref, municipalisation et privatisation de la sécurité. Manuel Valls s’inscrit donc dans la continuité de Nicolas Sarkozy, qui a initié cette insidieuse évolution sous la férule d’Alain Bauer, ami de trente ans du premier et conseiller sécurité du second avant de présider le CNAPS (Conseil national des activités privées de sécurité), organisme hybride élaboré sous son impulsion ; l’influence de ce chantre de la sécurité privée est aussi confidentielle que persistante depuis plus de dix ans. Pourtant, il faut rappeler que la police municipale, police du maire, est une survivance de la IIIe République tandis que la sécurité privée ne protège nullement les citoyens mais ses clients.

 

http://paroledeslecteursdunouvelobs.blogs.nouvelobs.com/archive/2013/09/02/securite-valls-a-mi-temps-par-laurent-opsomer-490014.html

23/04/2013

THE D-GAY : UN MILLIER DE POLICIERS ?

 mariage pour tous,mariage gay,mariage homosexuel,loi taubira,police,gendarmerie,manifestation,ump,union pour un mouvement populaire,fn,front national,extrême droite,assemblée nationale,vote,sécurité

Craignant des débordements à l'issue du vote de la loi Taubira autorisant le mariage pour tous, la préfecture de police de Paris a requis un dispositif exceptionnel autour du Palais Bourbon, mais aussi pour barrer la route vers l'Élysée et la rue de Varenne, adresse de l'Hôtel de Matignon. Pas moins d’un millier de policiers ont été mobilisés pour l’occasion. Un déploiement que dénoncent avec force les opposants au mariage homosexuel. [1] Mais n’est-ce pas l’effectif mobilisé lors des déplacements en province de Nicolas Sarkozy comme à Lille en janvier 2012 ? [2]

mariage pour tous,mariage gay,mariage homosexuel,loi taubira,police,gendarmerie,manifestation,ump,union pour un mouvement populaire,fn,front national,extrême droite,assemblée nationale,vote,sécurité

http://www.huffingtonpost.fr/herve-baudry/vote-mariage-ga...



[1] Jean-Marc Leclerc, « Mariage pour tous : un millier de policiers devant l'Assemblée » in Le Figaro, 23 avril 2013.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/04/23/01016-...

 

[2] B. DU., « Déplacement de Nicolas Sarkozy : la mobilisation d'un millier de policiers est critiquée » in La Voix du Nord, 12 janvier 2012.

http://www.lavoixdunord.fr/region/deplacement-de-nicolas-...

 

Nathalie Balsan-Duverneuil, « Alès. La ville en état de siège » in Le Midi Libre, 4 octobre 2011.

http://www.midilibre.fr/2011/10/04/visite-de-nicolas-sark...

 

Rémy Lebel, « Sécurité : les dessous de la visite présidentielle en Seine-Maritime » in Paris-Normandie, samedi 25 février 2012.

http://www.paris-normandie.fr/article/faits-divers/securi...

 

Alexandre Lemarié, « Combien coûtent les déplacements de M. Sarkozy » in Le Monde, 5 décembre 2011.

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/articl...