05/12/2012

SAINT-ARNOULT-EN-YVELINES : L’EXPLOITATION ÉHONTÉE D’UN DRAME PRIVÉ

saint-arnoult-en-yvelines,police municipale,meurtre,crime,égorgement,assassinat,yvelines,xénophobie,islamophobie,racisme,extrême droite,jean-patrick grumberg,manipulation,propagande,diffamation,désinformation,intoxication,frédéric foncel,snpm-fo,syndicat national des policiers municipaux,armement

Des enquêteurs sur les lieux où a été tué le chef de la police municipale à Saint-Arnoult-en-Yvelines,

le 30 novembre 2012 (AFP, Kenzo Tribouillard)

 

saint-arnoult-en-yvelines,police municipale,meurtre,crime,égorgement,assassinat,yvelines,xénophobie,islamophobie,racisme,extrême droite,jean-patrick grumberg,manipulation,propagande,diffamation,désinformation,intoxication,frédéric foncel,snpm-fo,syndicat national des policiers municipaux,armement« Le chef de la police municipale de Saint-Arnoult-en-Yvelines (Yvelines) a été égorgé dans son bureau vendredi par l'ex-mari de sa compagne, qui s'est rendu à la gendarmerie après ce crime passionnel ». La dépêche de l’AFP glace le sang. Pourtant, celui de Jean-Patrick Grumberg ne fait qu’un tour ! Ce dernier se présente sur son site comme journaliste et photographe de rue. Des caniveaux devrait-il préciser car cet énergumène, visiblement enclin à l’islamophobie, exploite cette tragédie en évoquant  un « égorgement rituel », le tout accompagné d’une photo montrant le sacrifice de deux boucs dans le cadre de l’Aïd. [1] Une écœurante manipulation à des fins de propagande raciste qui permet aux xénophobes de vomir leur haine avec des commentaires particulièrement nauséabonds. La plume brandie bien haut, il poste rapidement un autre billet sur ce sujet, tout aussi tendancieux : « Le policier de St-Arnould a-t-il été égorgé par un musulman ? » mais il l’a vite supprimé car diffamatoire et mensonger. Hélas pour lui, la Toile conserve tout en mémoire.

saint-arnoult-en-yvelines,police municipale,meurtre,crime,égorgement,assassinat,yvelines,xénophobie,islamophobie,racisme,extrême droite,jean-patrick grumberg,manipulation,propagande,diffamation,désinformation,intoxication,frédéric foncel,snpm-fo,syndicat national des policiers municipaux,armement

La dépêche de l’AFP précise que « Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls s'est entretenu avec le maire de Saint-Arnoult Jean-Claude Husson, et a fait savoir, dans un communiqué, que même si ce crime "a pour origine des motifs privés", il "a tenu à soutenir les policiers municipaux fortement choqués par ce drame". » En effet, ce n’était pas le policier qui était visé, mais l’homme sous l’uniforme, celui perçu comme un rival amoureux. Cependant, les cinq policiers municipaux de la commune n’étant pas équipés d'armes à feu (ils disposent d'un armement de 6e catégorie), Frédéric Foncel, secrétaire général du Syndicat national des policiers municipaux (SNPM-FO), assène que « S'il avait été armé, il aurait pu se défendre et  neutraliser son agresseur. » [2]Cette assertion est révélatrice de la vision qu’a cette organisation syndicale de l’agent de police municipale : un shérif qui ne se sépare jamais de sa quincaillerie sécuritaire, prêt à la dégainer à tout instant. C’est une vision d’assiégé avec une perception négative de l’environnement du policier municipal, un monde évidemment menaçant, d’où une course à l’armement. Finalement, c’est une vision surannée qui rappelle fortement l’antagonisme récurrent de la guerre froide, une vision particulièrement manichéenne, presque infantile, où les « bleus » sont toujours les gentils et tous les autres forcément des méchants : vous êtes invariablement un bandit en puissance puisque vous constituez une hypothétique menace potentielle. De cette perception schizophrène naît le sentiment que l’altérité est un danger. Une position très éloignée au final de la proximité revendiquée par les partisans des polices municipales.

saint-arnoult-en-yvelines,police municipale,meurtre,crime,égorgement,assassinat,yvelines,xénophobie,islamophobie,racisme,extrême droite,jean-patrick grumberg,manipulation,propagande,diffamation,désinformation,intoxication,frédéric foncel,snpm-fo,syndicat national des policiers municipaux,armementC’est aussi une revendication erronée dans le cas présent : imagine-t-on sincèrement la victime arborant constamment un Colt à la ceinture ou recevant ses visiteurs le revolver posé sur son bureau ? L’argument est d’autant moins pertinent que même s’il eût été armé, ce fonctionnaire territorial, en bon professionnel, aurait rangé son arme de poing dans le coffre ou l’armoire forte du poste de police municipale. [3]

En outre, une arme à feu ne préserve nullement des agressions. Ainsi, en octobre 2011, à Argelès-sur-Mer, un agent de police municipale « a été violemment agressé par un individu armé d'un couteau, qui aurait tenté de lui porter un coup à la gorge et de s'emparer de son arme de service ». Il a dû son salut non pas à son arme de service mais grâce à l’intervention impromptue d’un témoin. [4]

Enfin, suivant la logique de Frédéric Foncel, pourquoi ne pas généraliser l’armement à l’ensemble de la population ? En effet, le même jour que le drame de Saint-Arnoult-en-Yvelines, une avocate marseillaise était égorgée dans son cabinet, meurtre précédé quarante-huit heures auparavant d’un autre égorgement dans le quartier de Châteaucreux à Saint-Etienne : un détenu récemment libéré et trucidé à l’arme blanche. [5] Dès lors, adoptons le deuxième amendement de la Constitution américaine qui garantit pour tout citoyen le droit de porter des armes. Notre sécurité sera-t-elle pour autant améliorée ? On peut en douter au vu de la violence de la société américaine - on y estime le nombre de morts par armes à feu à 34 000 par an ! – dont la justice est pourtant peu suspecte d’angélisme (puisqu’éminemment répressive). [6]



[1] Jean-Patrick Grumberg, « Egorgement rituel : le chef de la police municipale de Saint-Arnoult en Yvelines égorgé dans son bureau » in Dreuz-info, 30 novembre 2012.

http://www.dreuz.info/2012/11/egorgement-rituel-le-chef-de-la-police-municipale-de-saint-arnoult-en-yvelines-egorge-dans-son-bureau/

 

Jean-Patrick Grumberg, « Le policier de St-Arnould a-t-il été égorgé par un musulman ? » in Dreuz.info, 3 décembre 2012.

http://www.dreuz.info/2012/12/le-policier-de-st-arnoud-a-t-il-ete-egorge-par-un-musulman/

 

[2] « Saint-Arnould-en-Yvelines : le chef de la police municipale tué dans son bureau » in L’Express avec AFP, 30 novembre 2012.

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/fait-divers/saint-arnoult-en-yvelines-le-chef-de-la-police-municipale-tue-dans-son-bureau_1193711.html

Réaction sur le site de L’Express de Philippe Marc, ex-responsable de la communication du SNPM : « Il est vraiment indécent de profiter de ce drame tragique pour que le SNPM-FO en fasse une récupération pour relancer le débat sur l'armement des Policiers Municipaux. Il s'agit malheureusement d'un drame d'ordre privé et non lié aux fonctions de notre collègue mortellement agressé. Tout citoyen victime d'une telle agression d'ordre privé n'aurait pas été armé. Sincères condoléances à la famille et aux collègues de la victime. »

 

[3] Le décret n°2000-276 du 24 mars 200 impose des obligations particulières de conservation des armes détenues par les communes pour leur service de police municipale. Ces obligations sont énoncées à l’article 10 : « Sauf lorsqu'elles sont portées en service par les agents de police municipale ou transportées pour les séances de formation prévues par l'article 5-1, les armes et munitions de la 4e et de la 7e catégorie et les armes de la 6e catégorie doivent être déposées, munitions à part, dans un coffre-fort ou une armoire forte, scellés au mur ou au sol d'une pièce sécurisée du poste de police municipale. »

 

[4] La. M., « Il tente de poignarder un policier municipal » in L’Indépendant du Midi, 13 octobre 2011.

http://www.lindependant.fr/2011/10/13/il-tente-de-poignar...

 

[5] « Marseille : une avocate égorgée dans son cabinet » in Le Figaro avec agences, 30 novembre 2012.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/11/30/01016-...

 

J-Y.M., « Saint-Etienne. L’homme égorgé dans sa voiture sortait tout juste de prison » in Le Progrès, vendredi 30 novembre 2012.

http://www.leprogres.fr/loire/2012/11/30/l-homme-egorge-d...

 

[6] « 34 000 : le nombre d’Américains tués chaque année par armes à feu » in Atlantico.fr, 24 juillet 2012.

http://www.atlantico.fr/decryptage/34-000-nombre-americains-tues-chaque-annee-armes-feu-430043.html

 

Stéphanie Hancq, « Les armes à feu aux Etats-Unis en quelques chiffres » in Le Nouvel Observateur, 29 juin 2010.

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20100629.OBS6351/les-armes-a-feu-aux-etats-unis-en-quelques-chiffres.html

25/11/2012

VIOL, LE MANIFESTE DES 313

Viol, crime, manifeste, Le Nouvel Observateur

Elsa Vigoureux, « "Je déclare avoir été violée" : "L’Obs" lance le manifeste des 313 » in Le Nouvel Observateur, 19 novembre 2012.

http://tempsreel.nouvelobs.com/viol-le-manifeste/20121119.OBS9861/je-declare-avoir-ete-violee-l-obs-lance-le-manifeste-des-313.html

Chaque année en France, plus de 75.000 femmes, et presque autant d'enfants sont victimes de viol. Soit un viol toutes les huit minutes. Des drames banals, noyés dans la honte, que subit ou subira pourtant 1 femme sur 10 au cours de sa vie. Il faut se rendre à l'évidence : loin du fait divers, c'est un fait de société sourd, qui frappe tous les milieux sociaux. Et recèle son lot de vérités inavouables.

Sait-on que 80% des viols restent aujourd'hui commis par un proche, conjoint, amant, père, grand-père, ami de la famille ou patron ? Nous voilà loin du cliché où le violeur est un psychopathe armé et violent, qui traîne sa victime en minijupe dans une rue sombre.

 

LE VIOL N’EST PAS UN FAIT DIVERS,

NI UN FAIT DE SOCIÉTÉ,

LE VIOL EST UN CRIME !

 

Bérénice Rocfort-Giovanni, « Viol : "La plupart du temps, la victime connaît son agresseur" » in Le Nouvel Observateur, 16 novembre 2012.

http://tempsreel.nouvelobs.com/viol-le-manifeste/20121116.OBS9683/viol-la-plupart-du-temps-la-victime-connait-son-agresseur.html

 

Roxane Bari, « J’ai 20 ans et j’ai été violée 2 fois : mon combat pour vivre encore » in Le Nouvel Observateur, 23 novembre 2012.

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/712686-j-ai-20-ans-et-j-ai-ete-violee-2-fois-mon-combat-pour-vivre-encore.html

 

Elsa Vigoureux, « Viol : "Je me souviens de la peur partout en moi" » in Le Nouvel Observateur, 19 novembre 2012.

http://tempsreel.nouvelobs.com/viol-le-manifeste/20121119.OBS9930/viol-je-me-souviens-de-la-peur-partout-en-moi.html

 

Adrien Boudet, « Frédérique Hébrard : "On ne se fait pas violer, on vous viole" » in Le Midi libre, 25 novembre 2012.

http://www.midilibre.fr/2012/11/24/on-ne-se-fait-pas-violer-on-vous-viole,599973.php

 

Elsa Vigoureux, « Les hommes victimes de viol, ultime tabou » in Le Nouvel Observateur, 23 novembre 2012.

http://tempsreel.nouvelobs.com/viol-le-manifeste/20121123.OBS0344/les-hommes-victimes-de-viol-ultime-tabou.html

 

Viol, le manifeste

http://tempsreel.nouvelobs.com/viol-le-manifeste/

Des témoignages bouleversants.

 

Pour signer le Manifeste, écrire à violmanifeste@nouvelobs.com

Viol, crime, manifeste, Le Nouvel Observateur

12/10/2012

VIOL : LA HONTE DOIT CHANGER DE CAMP !

 viol, femme, violence, physique, sexuelle, sexe, tabou, silence, maltraitance

http://www.contreleviol.fr/la-honte-doit-changer-de-camp