04/11/2015

PAUVRETÉ = RADICALITÉ ?

Pauvreté, Nord, Pas-de-Calais, Picardie, Insee, Martine Aubry, Marine Le Pen, MLP, FN, Front national, vote, pauvres, électeurs, région, élections régionales, 2015

http://www.dailymotion.com/video/x3b6slk

« Un million de personnes sous le seuil de pauvreté en Nord-Pas-de-Calais-Picardie », tel est le rude constat de l’INSEE.¹ Non seulement la nouvelle région compte 18 % de pauvres, soit 4 points de plus que la moyenne nationale, mais ses habitants ont le niveau de vie le plus faible en France métropolitaine ! Comme le soulignait Martine Aubry l’an dernier, « on ne fait pas de deux régions pauvres une région riche ». Mais la fusion de nos deux régions pauvres fera-t-elle le bonheur de Marine Le Pen demain ? Cette désespérance sociale alimente-t-elle le vote FN ? Assurément ! Les pauvres sont-ils les électeurs frontistes ? Sûrement pas ! La pauvreté, très marquée dans les grands pôles urbains, touche particulièrement les cœurs de ces grands pôles ; elle frappe plus de trois individus sur dix à Maubeuge, Creil et Boulogne-sur-Mer. En revanche, les espaces périurbains accueillent une population relativement plus aisée ; en périphérie, une personne sur dix est pauvre. Or, c’est dans cette « France périphérique », croquée par le géographe Christophe Guilluy en 2014, que le Front national enregistre ses meilleurs scores, là où il n’y a pas de populations immigrées récentes.² Ce sont aussi dans ces territoires que la remise en cause des politiques sociales devient majoritaire alors qu’au sein de notre nouvelle région, près de la moitié du revenu disponible des plus démunis provient des prestations sociales.³

 

¹ Mathieu Lecomte, « Un million de personnes sous le seuil de pauvreté en Nord-Pas-de-Calais-Picardie » in Insee Flash Nord-Pas-de-Calais n°19 de novembre 2015.

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=19&...

 

² Sandra Moatti, « Le Front national et la géographie du malaise français » in L’Economie politique n°68 d’avril 2015, pages 5 et 6.

 

³ Régis Bigot, Emilie Daudey et Sandra Hoibian, « En 2014, le soutien à l’Etat-Providence vacille » in Crédoc, Note de synthèse n°11 de septembre 2014.

http://www.credoc.fr/pdf/Sou/Note_de_synthese_N11_Pauvete...

02/08/2011

LES DÉGÂTS DE LA MARINE

Marine loin des terrils

La PME de papa était à prendre : Marine a fait main basse sur le Front national en boutant hors du parti les vieux nostalgiques des colonies, les jeunes loups de Jean-Marie et les nazillons. Tous, sauf ceux qui lui sont dévoués.

Elle a quand même changé quelques bibelots et refait les peintures. Fi de l’antisémitisme de papa, la meilleure copine de Marine est une « poupée Barbie » officier de Tsahal. Et la nouvelle patronne du Front, elle, préfère les prolos du Nord aux vieilles comtesses et aux vieux barbons. Mais elle les aime surtout de loin. Marine ne vit pas à Hénin-Beaumont, mais, à 43 ans, toujours dans le château de papa, à Saint-Cloud. Elle occupe aussi les pages du dernier numéro des « Dossiers du Canard », lesquels démontent, point par point, l’opération cosmétique de la fille qui, au « détail » près, nous ressert le programme de son vieux père.

Source : Le Canard enchaîné n°4734 du 20 juillet 2011.

 

 

Les Dossiers du Canard n°120, « Les dégâts de la Marine »,

juillet 2011, 82 pages, 5,35 €.

 Les dégâts de la Marine.jpg

 

Nous devons apprendre à vivre comme des frères,

sinon nous mourrons comme des idiots.

(Martin Luther King)