04/11/2015

PAUVRETÉ = RADICALITÉ ?

Pauvreté, Nord, Pas-de-Calais, Picardie, Insee, Martine Aubry, Marine Le Pen, MLP, FN, Front national, vote, pauvres, électeurs, région, élections régionales, 2015

http://www.dailymotion.com/video/x3b6slk

« Un million de personnes sous le seuil de pauvreté en Nord-Pas-de-Calais-Picardie », tel est le rude constat de l’INSEE.¹ Non seulement la nouvelle région compte 18 % de pauvres, soit 4 points de plus que la moyenne nationale, mais ses habitants ont le niveau de vie le plus faible en France métropolitaine ! Comme le soulignait Martine Aubry l’an dernier, « on ne fait pas de deux régions pauvres une région riche ». Mais la fusion de nos deux régions pauvres fera-t-elle le bonheur de Marine Le Pen demain ? Cette désespérance sociale alimente-t-elle le vote FN ? Assurément ! Les pauvres sont-ils les électeurs frontistes ? Sûrement pas ! La pauvreté, très marquée dans les grands pôles urbains, touche particulièrement les cœurs de ces grands pôles ; elle frappe plus de trois individus sur dix à Maubeuge, Creil et Boulogne-sur-Mer. En revanche, les espaces périurbains accueillent une population relativement plus aisée ; en périphérie, une personne sur dix est pauvre. Or, c’est dans cette « France périphérique », croquée par le géographe Christophe Guilluy en 2014, que le Front national enregistre ses meilleurs scores, là où il n’y a pas de populations immigrées récentes.² Ce sont aussi dans ces territoires que la remise en cause des politiques sociales devient majoritaire alors qu’au sein de notre nouvelle région, près de la moitié du revenu disponible des plus démunis provient des prestations sociales.³

 

¹ Mathieu Lecomte, « Un million de personnes sous le seuil de pauvreté en Nord-Pas-de-Calais-Picardie » in Insee Flash Nord-Pas-de-Calais n°19 de novembre 2015.

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=19&...

 

² Sandra Moatti, « Le Front national et la géographie du malaise français » in L’Economie politique n°68 d’avril 2015, pages 5 et 6.

 

³ Régis Bigot, Emilie Daudey et Sandra Hoibian, « En 2014, le soutien à l’Etat-Providence vacille » in Crédoc, Note de synthèse n°11 de septembre 2014.

http://www.credoc.fr/pdf/Sou/Note_de_synthese_N11_Pauvete...

10/09/2015

FRANCE : UNE HYSTÉRIE COLLECTIVE ?

France, hystérie, peur, extrême droite, internet, toile, propagande, désinformation, manipulation, net, réseaux sociaux, racisme, xénophobie, crainte, immigration, migrants, réfugiés, accueil, démocratie, république, valeurs

La France est-elle victime d’une hystérie collective ? Force est, en effet, de constater que les réfugiés sont victimes d’un véritable lynchage xénophobe sur la Toile, puissante caisse de résonance de toutes les pulsions et frustrations. Surfant sur l’ignorance, la haine et la peur, l’extrême droite s’en donne à cœur joie sur les réseaux sociaux qu’elle inonde d’immondices pour dénigrer et fustiger les réfugiés accusés de tous les maux, propagande perverse que répercutent aveuglément une multitude d’inquiets, de frustrés, de paumés, d’excités et autres piliers de comptoirs. C’est une manipulation de masse digne de celle de Daech ! Face à cette aliénation mentale, il est urgent d’opposer les valeurs humanistes et inaliénables de notre République, d’affirmer les principes sacrés et universels de notre Démocratie et de rappeler les fondements de notre Histoire nationale, celle d’un pays défini par sa diversité et ouvert au monde.

29/04/2015

VOTE OBLIGATOIRE : POUR OU CONTRE ?

vote obligatoire,vote blanc,ps,ump,udi,droite,gauche« Vote obligatoire : et si on essayait ? », suggère le quotidien Libération dans son édition du 28 avril 2015. Cette idée revient régulièrement dans la discussion politique ; une proposition de loi, passée inaperçue en pleine polémique sur le mariage pour tous, fut déposée en ce sens par dix députés UMP (dont le Nordiste Thierry Lazaro et Daniel Fasquelle, élu du Pas-de-Calais) le 6 février 2013.¹ Dans ce débat, des électeurs seraient favorables à l'instauration du vote obligatoire si le vote blanc était reconnu aux élections. Or, ce dernier a été concédé l’an dernier : c'est la loi n°2014-172 du 21 février 2014 à l’initiative de François Sauvadet, député UDI de Côte-d’Or.² Cependant, comme le spécifie son article premier, « Les bulletins blancs sont décomptés séparément [mais] n'entrent pas en compte pour la détermination des suffrages exprimés ». Cela signifie en clair que le vote blanc ne produit aucun effet. Cette loi est donc une loi pour rien ! Enfin, cela ne résout pas le problème initial, à savoir la défiance vis-à-vis de la classe politique.

 

¹ « Des députés UMP déposent une proposition pour rendre le vote obligatoire » in RTL, 13 février 2013.

http://www.rtl.fr/actu/des-deputes-ump-deposent-une-propo...

 

Proposition de loi n°692 visant à rendre obligatoire l’exercice du droit de vote, 6 février 2013.

http://www.assemblee-nationale.fr/14/propositions/pion069...

Proposition de loi 692 du 6 février 2013.pdf 

 

² Loi n°2014-172 du 21 février 2014 visant à reconnaître le vote blanc aux élections.

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JOR...

Loi 2014-172 du 21 février 2014.pdf 

 

Proposition de loi n°107 visant à reconnaître le vote blanc aux élections, 24 juillet 2012.

http://www.assemblee-nationale.fr/14/propositions/pion010...

Proposition de loi 107 du 24 juillet 2012.pdf