05/12/2012

SAINT-ARNOULT-EN-YVELINES : L’EXPLOITATION ÉHONTÉE D’UN DRAME PRIVÉ

saint-arnoult-en-yvelines,police municipale,meurtre,crime,égorgement,assassinat,yvelines,xénophobie,islamophobie,racisme,extrême droite,jean-patrick grumberg,manipulation,propagande,diffamation,désinformation,intoxication,frédéric foncel,snpm-fo,syndicat national des policiers municipaux,armement

Des enquêteurs sur les lieux où a été tué le chef de la police municipale à Saint-Arnoult-en-Yvelines,

le 30 novembre 2012 (AFP, Kenzo Tribouillard)

 

saint-arnoult-en-yvelines,police municipale,meurtre,crime,égorgement,assassinat,yvelines,xénophobie,islamophobie,racisme,extrême droite,jean-patrick grumberg,manipulation,propagande,diffamation,désinformation,intoxication,frédéric foncel,snpm-fo,syndicat national des policiers municipaux,armement« Le chef de la police municipale de Saint-Arnoult-en-Yvelines (Yvelines) a été égorgé dans son bureau vendredi par l'ex-mari de sa compagne, qui s'est rendu à la gendarmerie après ce crime passionnel ». La dépêche de l’AFP glace le sang. Pourtant, celui de Jean-Patrick Grumberg ne fait qu’un tour ! Ce dernier se présente sur son site comme journaliste et photographe de rue. Des caniveaux devrait-il préciser car cet énergumène, visiblement enclin à l’islamophobie, exploite cette tragédie en évoquant  un « égorgement rituel », le tout accompagné d’une photo montrant le sacrifice de deux boucs dans le cadre de l’Aïd. [1] Une écœurante manipulation à des fins de propagande raciste qui permet aux xénophobes de vomir leur haine avec des commentaires particulièrement nauséabonds. La plume brandie bien haut, il poste rapidement un autre billet sur ce sujet, tout aussi tendancieux : « Le policier de St-Arnould a-t-il été égorgé par un musulman ? » mais il l’a vite supprimé car diffamatoire et mensonger. Hélas pour lui, la Toile conserve tout en mémoire.

saint-arnoult-en-yvelines,police municipale,meurtre,crime,égorgement,assassinat,yvelines,xénophobie,islamophobie,racisme,extrême droite,jean-patrick grumberg,manipulation,propagande,diffamation,désinformation,intoxication,frédéric foncel,snpm-fo,syndicat national des policiers municipaux,armement

La dépêche de l’AFP précise que « Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls s'est entretenu avec le maire de Saint-Arnoult Jean-Claude Husson, et a fait savoir, dans un communiqué, que même si ce crime "a pour origine des motifs privés", il "a tenu à soutenir les policiers municipaux fortement choqués par ce drame". » En effet, ce n’était pas le policier qui était visé, mais l’homme sous l’uniforme, celui perçu comme un rival amoureux. Cependant, les cinq policiers municipaux de la commune n’étant pas équipés d'armes à feu (ils disposent d'un armement de 6e catégorie), Frédéric Foncel, secrétaire général du Syndicat national des policiers municipaux (SNPM-FO), assène que « S'il avait été armé, il aurait pu se défendre et  neutraliser son agresseur. » [2]Cette assertion est révélatrice de la vision qu’a cette organisation syndicale de l’agent de police municipale : un shérif qui ne se sépare jamais de sa quincaillerie sécuritaire, prêt à la dégainer à tout instant. C’est une vision d’assiégé avec une perception négative de l’environnement du policier municipal, un monde évidemment menaçant, d’où une course à l’armement. Finalement, c’est une vision surannée qui rappelle fortement l’antagonisme récurrent de la guerre froide, une vision particulièrement manichéenne, presque infantile, où les « bleus » sont toujours les gentils et tous les autres forcément des méchants : vous êtes invariablement un bandit en puissance puisque vous constituez une hypothétique menace potentielle. De cette perception schizophrène naît le sentiment que l’altérité est un danger. Une position très éloignée au final de la proximité revendiquée par les partisans des polices municipales.

saint-arnoult-en-yvelines,police municipale,meurtre,crime,égorgement,assassinat,yvelines,xénophobie,islamophobie,racisme,extrême droite,jean-patrick grumberg,manipulation,propagande,diffamation,désinformation,intoxication,frédéric foncel,snpm-fo,syndicat national des policiers municipaux,armementC’est aussi une revendication erronée dans le cas présent : imagine-t-on sincèrement la victime arborant constamment un Colt à la ceinture ou recevant ses visiteurs le revolver posé sur son bureau ? L’argument est d’autant moins pertinent que même s’il eût été armé, ce fonctionnaire territorial, en bon professionnel, aurait rangé son arme de poing dans le coffre ou l’armoire forte du poste de police municipale. [3]

En outre, une arme à feu ne préserve nullement des agressions. Ainsi, en octobre 2011, à Argelès-sur-Mer, un agent de police municipale « a été violemment agressé par un individu armé d'un couteau, qui aurait tenté de lui porter un coup à la gorge et de s'emparer de son arme de service ». Il a dû son salut non pas à son arme de service mais grâce à l’intervention impromptue d’un témoin. [4]

Enfin, suivant la logique de Frédéric Foncel, pourquoi ne pas généraliser l’armement à l’ensemble de la population ? En effet, le même jour que le drame de Saint-Arnoult-en-Yvelines, une avocate marseillaise était égorgée dans son cabinet, meurtre précédé quarante-huit heures auparavant d’un autre égorgement dans le quartier de Châteaucreux à Saint-Etienne : un détenu récemment libéré et trucidé à l’arme blanche. [5] Dès lors, adoptons le deuxième amendement de la Constitution américaine qui garantit pour tout citoyen le droit de porter des armes. Notre sécurité sera-t-elle pour autant améliorée ? On peut en douter au vu de la violence de la société américaine - on y estime le nombre de morts par armes à feu à 34 000 par an ! – dont la justice est pourtant peu suspecte d’angélisme (puisqu’éminemment répressive). [6]



[1] Jean-Patrick Grumberg, « Egorgement rituel : le chef de la police municipale de Saint-Arnoult en Yvelines égorgé dans son bureau » in Dreuz-info, 30 novembre 2012.

http://www.dreuz.info/2012/11/egorgement-rituel-le-chef-de-la-police-municipale-de-saint-arnoult-en-yvelines-egorge-dans-son-bureau/

 

Jean-Patrick Grumberg, « Le policier de St-Arnould a-t-il été égorgé par un musulman ? » in Dreuz.info, 3 décembre 2012.

http://www.dreuz.info/2012/12/le-policier-de-st-arnoud-a-t-il-ete-egorge-par-un-musulman/

 

[2] « Saint-Arnould-en-Yvelines : le chef de la police municipale tué dans son bureau » in L’Express avec AFP, 30 novembre 2012.

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/fait-divers/saint-arnoult-en-yvelines-le-chef-de-la-police-municipale-tue-dans-son-bureau_1193711.html

Réaction sur le site de L’Express de Philippe Marc, ex-responsable de la communication du SNPM : « Il est vraiment indécent de profiter de ce drame tragique pour que le SNPM-FO en fasse une récupération pour relancer le débat sur l'armement des Policiers Municipaux. Il s'agit malheureusement d'un drame d'ordre privé et non lié aux fonctions de notre collègue mortellement agressé. Tout citoyen victime d'une telle agression d'ordre privé n'aurait pas été armé. Sincères condoléances à la famille et aux collègues de la victime. »

 

[3] Le décret n°2000-276 du 24 mars 200 impose des obligations particulières de conservation des armes détenues par les communes pour leur service de police municipale. Ces obligations sont énoncées à l’article 10 : « Sauf lorsqu'elles sont portées en service par les agents de police municipale ou transportées pour les séances de formation prévues par l'article 5-1, les armes et munitions de la 4e et de la 7e catégorie et les armes de la 6e catégorie doivent être déposées, munitions à part, dans un coffre-fort ou une armoire forte, scellés au mur ou au sol d'une pièce sécurisée du poste de police municipale. »

 

[4] La. M., « Il tente de poignarder un policier municipal » in L’Indépendant du Midi, 13 octobre 2011.

http://www.lindependant.fr/2011/10/13/il-tente-de-poignar...

 

[5] « Marseille : une avocate égorgée dans son cabinet » in Le Figaro avec agences, 30 novembre 2012.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/11/30/01016-...

 

J-Y.M., « Saint-Etienne. L’homme égorgé dans sa voiture sortait tout juste de prison » in Le Progrès, vendredi 30 novembre 2012.

http://www.leprogres.fr/loire/2012/11/30/l-homme-egorge-d...

 

[6] « 34 000 : le nombre d’Américains tués chaque année par armes à feu » in Atlantico.fr, 24 juillet 2012.

http://www.atlantico.fr/decryptage/34-000-nombre-americains-tues-chaque-annee-armes-feu-430043.html

 

Stéphanie Hancq, « Les armes à feu aux Etats-Unis en quelques chiffres » in Le Nouvel Observateur, 29 juin 2010.

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20100629.OBS6351/les-armes-a-feu-aux-etats-unis-en-quelques-chiffres.html

30/11/2012

SURENCHÈRE HOMOPHOBE : MARIER UN VIVANT ET UN MORT

Dans un billet aigre-doux pour dénoncer le mariage gay¹, Patrick Besson, éditorialiste du Point, se vautre dans l’homophobie la plus abjecte en dressant une liste de « quelques idées pour de futures unions à célébrer dans les mairies », dont celle entre un vivant et un mort. Or, n’est-ce pas ce que fît Nicolas Sarkozy en autorisant le mariage posthume d'Abel Chennouf, un des trois parachutistes assassinés par Mohamed Merah, et sa compagne Caroline, une union célébrée le 15 mars 2012 par Brigitte Barèges, députée-maire UMP de Montauban, en l'absence de la famille du militaire ?

homophobie,mariage,homosexuel,gay,patrick besson,le point,nécrophilie,les noces funèbres

¹ Patrick Besson, « Les mariés de l’an douze » in Le Point, 29 novembre 2012.

http://www.lepoint.fr/editos-du-point/patrick-besson/les-...

 

² « L’Elysée autorise le mariage posthume d’Abel Chennouf » in Le Midi libre avec AFP, 23 mars 2012.

http://www.midilibre.fr/2012/03/23/l-elysee-autorise-le-m...

18/11/2012

MANUEL VALLS, LE CONNÉTABLE DE FRANCE

manuel valls,françois hollande,terrorisme,droite,ump,assemblée nationale,polémique,bourde,bévue,ministre de l'intérieur,provocation,erreur

« Valls qui accuse la droite d’être responsable du retour du terrorisme, c’est… » [1] :

 

□ la porte !

□ sa première grosse bourde.

□ une erreur, mais il l’a reconnue.

□ une polémiquette.

□ bien envoyé !

□ le cadet de mes soucis.

■ habile !

 

manuel valls,françois hollande,terrorisme,droite,ump,assemblée nationale,polémique,bourde,bévue,ministre de l'intérieur,provocation,erreurCette incartade relève, en réalité, davantage du dérapage prémédité que de la bévue improvisée.

Le ministre de l’Intérieur a, en effet, besoin de redorer son blason à gauche – sans pour autant se renier – et faire oublier par la même occasion les éloges des caciques de l’UMP à son égard, afin de recentrer son image après avoir dérivé durant des années sur la droite du PS et au-delà.

Mieux, en suscitant la fureur de l’UMP, il manœuvre adroitement pour protéger le président de la République en détournant une partie du flot médiatique au moment où les feux de la presse sont braqués sur François Hollande, qui doit justifier le même jour son revirement (reniement ?) politique lors d’un grand oral télévisé, un exercice éminemment risqué pour n’importe quel politicien. Pour l’actuel locataire de l’Élysée, cette querelle est un artifice délibéré qui lui permet de conforter à peu de frais sa stature de chef de l’État. [2]

La conférence présidentielle ayant été unanimement saluée par la presse, Manuel Valls a clos la polémique en exprimant ses regrets – et non ses excuses. [3]

 

manuel valls,françois hollande,terrorisme,droite,ump,assemblée nationale,polémique,bourde,bévue,ministre de l'intérieur,provocation,erreurFidèle féal, il protège avec célérité le président de la République. Il le préserve des menaces extérieures et intérieures… au risque de l’isoler de sa propre majorité et de le confiner dans un autisme politique ; l’enfer est souvent pavé de bonnes intentions.

Son ambition est toujours démesurée mais Manuel Valls sait que sa réussite dépend de la bonne fortune de son suzerain. Son destin est désormais lié au sien. Si l’Élysée lui est interdit, Matignon lui siérait bien ! Pas tout de suite évidemment, ni frontalement. [4] L’heure n’est pas à la précipitation, ni aux prétentions, d’autant que le ministre de l’Intérieur doit consolider sa position. S’appuyant sur son fief de l’Essonne, il doit trouver des alliés afin de museler, du moins neutraliser toute opposition à son ascension ; la « bande des quatre » est une parfaite illustration de cette farouche volonté. [5]

 

manuel valls,françois hollande,terrorisme,droite,ump,assemblée nationale,polémique,bourde,bévue,ministre de l'intérieur,provocation,erreurEn dépit de sa popularité, le connétable de France est, cependant, confronté à un triple problème.

Il est toujours perçu comme le fils spirituel [6], d’autant qu’il y a une continuité avec les précédents gouvernements, depuis Nicolas Sarkozy à Claude Guéant, simplement parce les hommes mis en place par le pouvoir précédent sont toujours en place ! En effet, craignant d'être accusé d'une chasse aux sorcières, le gouvernement Ayrault n'a pas touché à l'organigramme de l'institution policière hormis quelques cas symboliques car trop compromis avec le système sarkozyste. [7] Les hommes étant les mêmes, comment changer le système, comment l'améliorer, comment lui donner une autre orientation ?

Ensuite, Alain Bauer, conseiller sécurité de Nicolas Sarkozy, a toujours l'oreille de Manuel Valls, son ami de 30 ans dont il est le parrain de l'un de ses enfants. [8]

Enfin, le ministre de l’Intérieur excelle dans la communication politique, son véritable domaine de prédilection. Force est de reconnaître qu'il a parfaitement maîtrisé la communication du candidat François Hollande. La communication, c'est sa force car c'est un véritable animal politique... comme Nicolas Sarkozy. D'ailleurs, aujourd'hui, on ne lui demande pas d'assurer mais de rassurer.

 



[1] « Valls qui accuse la droite d’être responsable du retour du terrorisme, c’est… » in L’Express.fr, 14 novembre 2012.

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/valls-qui-accuse-la-droite-d-etre-responsable-du-retour-du-terrorisme-c-est_1187158.html

 

[2] Delphine Legouté, « Quand François Hollande rappelle à l’ordre Manuel Valls » in Le Lab d’Europe 1, 13 novembre 2012.

http://lelab.europe1.fr/t/quand-francois-hollande-rappelle-a-l-ordre-manuel-valls-5881

 

Sophie Huet, « Terrorisme : Hollande rappelle Valls à l’ordre » in Le Figaro, 13 novembre 2012.

http://www.lefigaro.fr/politique/2012/11/13/01002-20121113ARTFIG00522-manuel-valls-provoque-la-colere-des-deputes-de-droite.php

 

[3] « Manuel Valls regrette ses propos sur la droite et le terrorisme » in Le Monde avec AFP, 14 novembre 2012.

http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/11/14/manuel-valls-regrette-ses-propos-sur-la-droite-et-le-terrorisme_1790097_823448.html

 

[4] Grégoire Biseau et Lilian Alemagna, « Ayrault défend son poste » in Libération, 27 septembre 2012.

http://www.liberation.fr/politiques/2012/09/27/ayrault-defend-son-poste_849447

 

[5] Grégoire Biseau, « La "bande des quatre" : six facettes et petits calculs » in Libération, 27 septembre 2012.

http://www.liberation.fr/politiques/2012/09/27/la-bande-des-quatre-six-facettes-et-petits-calculs_849439

 

Charlotte Chaffanjon, « PS – Ce qui se cache derrière "la bande des quatre" » in Le Point, 27 octobre 2012.

http://www.lepoint.fr/politique/ps-ce-qui-se-cache-derriere-la-bande-des-quatre-27-10-2012-1521830_20.php

 

[6] Laurent Opsomer, « Place Beauvau : le fils spirituel » in Double Neuf, 20 mai 2012.

http://doubleneuf.nordblogs.com/archive/2012/05/20/place-...

 

Sebastian Roché, « La comparaison Valls Sarkozy. Quelle pertinence ? » in Sebastian Roché, 9 novembre 2012.

http://sebastianroche.blog.fr/2012/11/09/la-comparaison-v...

 

[7] Laurent Borredon, « Le gouvernement tente de reprendre le ministère de l’Intérieur en douceur » in Vu de l’intérieur, 8 octobre 2012.

http://delinquance.blog.lemonde.fr/2012/10/08/le-gouvernement-tente-de-reprendre-le-ministere-de-linterieur-en-douceur/

 

[8] Nathalie Segaunes, « Le sarkoboy qui chuchote à l’oreille de Valls » in Le Parisien, 19 octobre 2012.

http://www.leparisien.fr/politique/le-sarkoboy-qui-chuchote-a-l-oreille-de-valls-19-10-2012-2247235.php

 

Alexandre Devecchio, « Alain Bauer : "Manuel Valls ne doit pas craindre de devenir la bête noire d’une certaine gauche" » in Atlantico.fr, 28 juin 2012.

http://www.atlantico.fr/decryptage/manuel-valls-doit-pas-craindre-devenir-bete-noire-certaine-gauche-alain-bauer-403173.html