01/06/2021

TEL EST PRIS QUI CROYAIT PRENDRE

Le 16 février dernier, sur les ondes de RTL, Gérald Darmanin était revenu sur ses propos lors de son débat avec Marine Le Pen cinq jours auparavant ; il avait taclé à cette occasion la présidente du Rassemblement national, l’accusant de « mollesse » face à l’islamisme radical : « Je trouve que, en effet, vous êtes plus molle que nous pouvons l'être ».¹ L’ancien maire de Tourcoing avait alors évoqué l'un des objectifs de campagne en vue des présidentielles de 2022 : « Je souhaite que les électeurs du Front National votent pour nous. Je souhaite qu'ils comprennent que nous pouvons répondre à leur colère ».² Or, rien ne sert de courir après le RN, assure aujourd’hui l’un des fondateurs de la Droite forte, Geoffroy Didier, longtemps considéré comme un proche de Nicolas Sarkozy, maintenant chargé de communication de Valérie Pécresse pour les élections régionales. Il pointe désormais « l’erreur qu’il ne faut pas refaire : s’imaginer qu’on peut récupérer les électeurs de Marine le Pen. »³

 

¹ Laure Carreno Muller,  « Je vous trouve molle, un peu branlante » : Gérald Darmanin tacle Marine Le Pen, Gala, 11 février 2021.

https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/video-je-vous-tr...

 

Abel Mestre, Débat entre Marine Le Pen et Gérald Darmanin : la dédiabolisation par procuration, Le Monde, 12 février 2021.

https://www.lemonde.fr/politique/article/2021/02/12/debat...

 

² Oriane Theodose , « Elle est nulle, pas gentille » : Gérald Darmanin égratigne Marine Le Pen, Gala, 16 février 2021.

https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/elle-est-nulle-p...

 

³ Challenges n°697 du 6 mai 2021, page 90.

LE CHEF-D’ŒUVRE DE BLANQUER

Presque 646.000 élèves sont scolarisés dans les lycées professionnels ; ils représentent plus d’un lycéen sur quatre.¹ En 2009, une réforme a transformé le cursus conduisant au baccalauréat professionnel en le réduisant de quatre à trois ans.² Une réforme au nom de l’équité officiellement : préparer le baccalauréat professionnel comme les autres baccalauréats en trois ans après le collège. En réalité, conformément à la révision générale des politiques publiques, plus connue sous son acronyme RGPP, lancée en 2007 par Nicolas Sarkozy, l’objectif était la réduction des dépenses par l’économie d’une année de formation. Surnommé le « ministre bis » (alors directeur général de l'enseignement scolaire de Luc Chatel), Jean-Michel Blanquer est celui qui a conduit l’essentiel des réformes du quinquennat Sarkozy, organisant notamment la suppression de 80 000 postes d’enseignants entre 2007 et 2012. Véritable fil conducteur de la politique éducative du sarkozysme, Jean-Michel Blanquer poursuit son travail de sape sous Emmanuel Macron. Dix ans après la réforme de Xavier Darcos, Jean-Michel Blanquer a lancé une nouvelle transformation de la voie professionnelle, dont l’une des mesures emblématiques est la réalisation d’un « chef-d’œuvre » par tous les élèves en CAP et en baccalauréat professionnel. Jean-Michel Blanquer se veut aussi offensif sur la question de la citoyenneté. Mais le discours politique n’est qu’une façade, un pâle décor de théâtre qui cache une triste réalité : les heures des enseignements généraux et professionnels sont rabotées au fil des années. Un arrêté du 21 novembre 2018 donne ainsi le détail³ : 450 heures d’enseignements professionnels en seconde, 420 en première et 390 en terminale, année du fameux « chef-d’œuvre ». Les enseignements généraux (français, maths, etc.) suivent la même dégringolade : respectivement 360 en seconde professionnelle, 336 en première et 299 heures pour l’année du baccalauréat. Deux exemples : les élèves de seconde professionnelle ont une heure d’histoire-géographie par semaine contre trois pour ceux de seconde générale. Les bacheliers professionnels auront désormais un bloc annuel de 78 heures comprenant à la fois le français, l’histoire-géographie et l’éducation morale et civique… Voilà le chef-d’œuvre de Jean-Michel Blanquer : la fabrique de l’ignorance !

 

¹ Les chiffres clés du système éducatif

https://www.education.gouv.fr/les-chiffres-cles-du-system...

 

² Laurent Opsomer, L’enseignement professionnel sacrifié ?, Double Neuf, 6 avril 2017.

https://doubleneuf.nordblogs.com/archive/2017/04/06/l-ens...

 

³ Arrêté du 21 novembre 2018 relatif aux enseignements dispensés dans les formations sous statut scolaire préparant au baccalauréat professionnel

https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT0000378332...

03/04/2021

PILE OU FACE ?

emmanuel macron,marine le pen,droite,la république en marche,lrem,extrême droite,rn,rassemblement national,fn,front national,élections présidentielles 2022,politique,france

Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont-ils différents ? Ce sont, en réalité, les deux faces d’une même pièce libérale. Ce duel annoncé, répété, asséné (et souhaité ?) par les médias bénéficie invariablement au grand capital. Macron ou Le Pen, ce dernier est, en effet, assuré de remporter le match quoi qu’il arrive. En 2022, il est donc à craindre que le choix se résume entre un libéralisme autoritaire, incarné par Emmanuel Macron et consorts, et un autoritarisme libéral, représenté par Marine Le Pen et ses sbires…