09/05/2021

LE RN TRIOMPHANT

Les digues ont cédé et les idées de l’extrême droite se sont déversées au fil des années pour s’imposer dans le débat politique français, tant au niveau national qu’à l’échelon local, engageant la droite et la gauche dans une surenchère mortifère. A Saint-Amand, par exemple, tandis que le maire communiste, Alain Bocquet, annonce la création d’une police municipale¹, exauçant ainsi la promesse de campagne du candidat RN lors des élections municipales, l’opposition municipale, menée par Eric Renaud, fustige cette initiative mais propose le développement de la vidéosurveillance, pardon vidéoprotection avec la multiplication des caméras, le recours aux drones et la création d’un centre municipal de supervision relié à la police nationale² ; le Rassemblement national n’en espérait pas tant !

 

¹ Laurent Opsomer, Chercher l’erreur…, 11 mars 2021. 

https://blogs.mediapart.fr/laurent-opsomer/blog/110321/ch...

² La Tour Citoyenne, la lettre des élus de l’Alliance amandinoise au conseil municipal, n°2 - avril/mai 2021, page 2.

03/04/2021

PILE OU FACE ?

emmanuel macron,marine le pen,droite,la république en marche,lrem,extrême droite,rn,rassemblement national,fn,front national,élections présidentielles 2022,politique,france

Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont-ils différents ? Ce sont, en réalité, les deux faces d’une même pièce libérale. Ce duel annoncé, répété, asséné (et souhaité ?) par les médias bénéficie invariablement au grand capital. Macron ou Le Pen, ce dernier est, en effet, assuré de remporter le match quoi qu’il arrive. En 2022, il est donc à craindre que le choix se résume entre un libéralisme autoritaire, incarné par Emmanuel Macron et consorts, et un autoritarisme libéral, représenté par Marine Le Pen et ses sbires…

22/05/2019

LES DEUX FACES D’UNE MÊME PIÈCE

« L’extrême-droite, c’est quand même la droite », affirmait Alain Delon en 1987 sur le plateau d’Antenne 2 (aujourd’hui France 2). Ses paroles sont toujours d’actualité. Les sondages nous présentent, en effet, les élections européennes comme un duel entre le parti présidentiel, La République en Marche (LREM, liste Renaissance), et le Rassemblement national (RN, ex-FN), bref entre la droite et l’extrême-droite, les deux faces de cette Europe néo-libérale qui met les peuples en concurrence. D’ailleurs, aucun des dirigeants populistes au pouvoir (Salvini, Orbán…), aucun des partis illibéraux (PiS, Fidesz, FPÖ…) n’a remis en cause le dogme capitaliste, source de tous les maux.