08/02/2015

MARINE PRÉSIDENTE ?

marine-le-pen-64995419.jpg

Marine Le Pen est créditée, par des instituts de sondage, de 30 % des suffrages au premier tour de la présidentielle de 2017 mais échoue systématiquement au second, quel que soit le candidat face à elle. Bien évidemment, les sondages ne font pas les élections mais ils prouvent que le Front national ne fait pas l'unanimité dans notre pays, au contraire ! Pour accéder au pouvoir suprême, ce parti sulfureux, pour ne pas dire répulsif, doit donc miser sur une forte abstention, qui lui profite toujours indirectement, et une alliance avec la droite, aujourd'hui déchirée à son sujet.

14/09/2013

FN : UN DÉPENDANT

fn,front national,marine le pen,extrême droite,ump,pouvoir,alliance,élections municipales 2014,idéologie,sondage

« La déferlante Marine Le Pen », titre Valeurs actuelles cette semaine, assénant qu’« Un tiers des Français [seraient] proches de ses idées » selon un sondage Ifop. Implacable arithmétique : deux tiers des Français sont donc opposés à l’idéologie du Front national, preuve, s’il en fallait une, que l’extrême droite n’est nullement majoritaire dans notre pays, bien au contraire ! Par conséquent, l’unique espoir du FN d’accéder au pouvoir passe invariablement par une alliance avec l’UMP, et non l’inverse, même si durant la campagne présidentielle, l’équipe de Nicolas Sarkozy aurait évoqué l'idée de nommer Marine Le Pen au ministère de l'Intérieur.*

 

* B.L., « Marine Le Pen ministre de Nicolas Sarkozy ? » in Le Nouvel Observateur, 9 octobre 2012.

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20121009.OBS5049/marine-le-pen-ministre-de-nicolas-sarkozy.html

18/04/2013

ENTENDEZ-VOUS DANS NOS CAMPAGNES…

fn,front national,campagne,milieu rural,village,propagande,affiche,marine le pen,mlp,vote,commune rurale,france rurale,ruralité,pauvreté,racisme,xénophobie

18 avril 2013 : Bruille-Saint-Amand, commune où le FN est arrivé en tête avec 30,69 % au premier tour des élections présidentielles de 2012, loin devant François Hollande (20,35) et Nicolas Sarkozy (20,04).

 

Il n’y a pas d’élections cette année. Pourtant, les affiches du Front national fleurissent dans nos campagnes. [1] Le fait qu’elles soient dégradées ou non donne une indication sur la perméabilité de la population rurale aux thèses de l’extrême-droite. Franche adhésion ou passivité complice, la conclusion n’est pas aisée. Toutefois, force est de constater la progression du vote FN en milieu rural ces dernières années… alors qu’il n’y a pas de population immigrée dans ces contrées. [2] En sus de la xénophobie, il est vrai qu’aux ghettos urbains répondent des ghettos ruraux, eux-aussi confrontés au chômage et à la précarité, au repli identitaire et à l’enclavement (pas de voiture, pas de boulot), d’où une sensibilité accrue de ces « invisibles » aux discours populistes qui promettent une révolution nationale. [3]

fn,front national,campagne,milieu rural,village,propagande,affiche,marine le pen,mlp,vote,commune rurale,france rurale,ruralité,pauvreté,racisme,xénophobie


[1] Arnaud Folch, « FN, le défi des municipales » in Valeurs actuelles, 27 septembre 2012.

http://www.valeursactuelles.com/politique/fn-d%C3%A9fi-des-municipales20120927.html

 

Vivien Vergnaud, « Le FN veut tout miser sur les municipales » in Le Journal du Dimanche, 23 septembre 2012.

http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Le-FN-veut-tout-miser-sur-les-municipales-559386

 

[2] Abel Mestre et Caroline Monnot, « Comment l’extrême droite a fait du "racisme anti-blanc" une arme politique » in Droites(s) extrême(s), 26 septembre 2012.

http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2012/09/26/comment-lextreme-droite-a-fait-du-racisme-anti-blanc-une-arme-politique/

Comme le soulignait David Fontaine, « l’accusation de racisme comme paravent de son propre racisme, c’est l’argument classique des islamistes comme de l’extrême droite… » (Le Canard enchaîné n°4617 du 22 avril 2009) et ce, à la ville comme à la campagne.

 

[3] « Ce que révèle l’essor du Front national » in Le Monde, 26 avril 2012.

http://www.lemonde.fr/idees/ensemble/2012/04/26/ce-que-revele-l-essor-du-front-national_1691844_3232.html

 

Emilie Lévêque, « Présidentielle : pourquoi ils ont voté Marine Le Pen » in L’Expansion, 23 avril 2012.

http://lexpansion.lexpress.fr/election-presidentielle-2012/presidentielle-pourquoi-ils-ont-vote-marine-le-pen_292122.html

 

Elie Arié, « Et si l’électorat du FN avait voté en toute connaissance de cause ? » in Marianne, 3 mai 2012.

http://www.marianne.net/Et-si-l-electorat-du-FN-avait-vote-en-toute-connaissance-de-cause_a217269.html

 

Nicolas Quint, « Vote FN, vote économique ? » in Résultat d’exploitation(s), 27 avril 2012.

http://resultat-exploitations.blogs.liberation.fr/finances/2012/04/vote-fn-vote-%C3%A9conomique-.html

 

Hélène Bekmezian et Alexandre Léchenet, « Pourquoi le vote FN progresse en milieu rural » in Le Monde, 5 mai 2012.

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/05/05/pourquoi-le-vote-fn-progresse-en-milieu-rural_1693733_1471069.html

 

Sébastien Vignon, « Le FN en campagne. Les ressorts sociaux des votes frontistes en milieu rural » in Métropolitiques, 9 mai 2012.

http://www.metropolitiques.eu/Le-FN-en-campagne-Les-ressorts.html

 

Cyril Lemba, « Marine Le Pen et le vote rural : bienvenue dans la Sous-France » in Le Nouvel Observateur, 24 avril 2012.

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/539425-marine-le-pen-et-le-vote-rural-bienvenue-dans-la-sous-france.html

 

« Pour la FNSEA, le vote Le Pen devient un vote d’adhésion » in  20 Minutes avec Reuters, 25 avril 2012.

http://www.20minutes.fr/ledirect/923381/fnsea-vote-pen-devient-vote-adhesion